Vous devez installer le plugin Flash player pour pouvoir visualiser correctement ce site.
Cliquez ici pour télécharger le plugin.
Recherche
     

actualités




Téléchargements :

Bulletin Pech'Nature 974 ici

Statuts
 de la FDP974 ici

Arrêté préfectoral pour la pratique de la pêche téléchargeable ICI

Guide pêche en eau douce téléchargeable ICI

Carnet de pêche ICI

Guide pêche à l'étang de St-Paul ICI

Plaquette anguille ici

Article sur la pêche à la tâte ICI



Concours de pêche


Ouverture pisciculture d'Hell-Bourg

Nouvelle rubrique

La Fédération se met à la page retrouvez-nous aussi ici

Signez la pétition ici


Votre avis nous intéresse pour améliorer le site. Vous pouvez également proposer des rubriques qui vous intéresseraient.

Par simple mail sur :

amourdom.patrick@aappmasa.fr


Pour les adhérents qui possèdent un courriel AAPPMASA, consultez votre webmail en cliquant sur le lien suivant :

WEBMAIL AAPPMASA 


Bienvenue sur le site de la Fédération de La Réunion pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique






Message du Président de la FDAAPPMA de La Réunion - Monsieur Jean Paul MAUGARD, Janvier 2017 :

Je veux en premier lieu présenter mes vœux pour l'année 2017 à l'ensemble des acteurs du monde piscicole et halieutique à La Réunion. A nos 1500 pêcheurs qui nous ont fait l'honneur d'adhérer à nos structures, à nos responsables des AAPPMA, récemment élus, à tous nos employés et bénévoles. Je n'oublie pas ceux de la Fédération qui œuvrent sans relâche pour mettre en musique la politique décidée par le Conseil d'Administration. Ils sont tous ensemble, la force vive qui nous fait avancer. A tous, mes vœux sincères de santé, de bonheur et de prospérité.

La Fédération est résolument tournée vers l'avenir, et notamment vers ceux qui demain nous succéderont, les plus jeunes d'entre nous. Et c'est pourquoi l'acquisition d'un véhicule spécialisé, animé par les agents de la fédération, sera notre fer de lance en matière de sensibilisation et de protection des milieux aquatiques. Les générations suivantes doivent prendre conscience de « l'importance de l'eau et des milieux concernés »...ce qui n'a pas toujours été le cas. Gageons que certains finiront bien par comprendre que la pêche ce n'est pas que « les petits poissons », mais tout un travail en amont, effectué par des gens passionnés, dont l'unique but est la préservation d'un élément vital pour notre vie : l'eau douce. Et pour se faire, la cohérence et la clarté de nos démarches sont sans aucune ambiguïté. Le meilleur exemple est la mise en œuvre de l'étude sur la présence de la truite arc-en-ciel à La Réunion. Nous avons fait appel à d'éminents spécialistes qui travailleront de concert avec des organismes réunionnais. La Fédération n'a jamais oublié de mobiliser les énergies et l'intelligence réunionnaise...il ne suffit pas de proclamer, encore faut-il le faire, et certains devraient en prendre exemple.
Les pêcheurs en ont assez d'être pris pour des boucs émissaires. Il est trop facile de les montrer du doigt « pour un oui, ou pour un non ». La pression de pêche existe, mais elle est dérisoire par rapport à la pression anthropique exercée sur les milieux aquatiques : gestion des embouchures, pollutions par les intrants, urbanisation, non respect des zones d'expansion des crues, prélèvement de plus de 50% des eaux de nos rivières entraînant une baisse considérable des ses habitats....etc. Alors, dans les lieux de décision, nous souhaitons là aussi, un peu plus de clarté et de courage pour pointer un doigt, juste et éclairé, sur ce qui tue notre biodiversité. Fort heureusement nous ne sommes pas seuls : je salue l'excellente collaboration que nous entretenons avec les services de l'État. Une relation empreinte d'intelligence, de pragmatisme et de respect mutuel, pour aboutir à des solutions les plus efficaces possibles, pour la sauvegarde des milieux; objet de notre passion commune.

Jean Paul MAUGARD,
Président de la Fédération Départementale des AAPPMA de La Réunion


Message du Président de la FDAAPPMA de La Réunion - Monsieur Jean Paul MAUGARD, du samedi 6 decembre 2015 :

Pour cette troisième édition de la Fête de la truite je vous devais chers amis pêchers des précisions sur ce magnifique salmonidé, menacé par l’obscurantisme de quelques-uns.

Je veux remercier le staf administratif et technique de la fédération, de l’AAPPMA des rivières du Sud, de Saint André, de l’ENS Langevin, de tous les bénévoles et de l’ensemble des participants présents dans les différents stands.

Un travail bien mené, qui nécessite rigueur et organisation parfaitement planifiée. Comme à son habitude, Armand Metro aura été un chef d’orchestre irréprochable.


Je disais donc que la TAC est toujours en bute à ces déviants, obligeant la Fédération à mettre en place une étude d’impact sur l’ensemble des cours d’eau de la Réunion. Nous avons relevé le défi est pris contact avec 2 éminents chercheurs, M. Dumont et Blaguignère, spécialistes des salmonidés.

Je tiens à rappeler que la TAC ne se reproduit que sur 9 km de rivière sur les 550 km de première catégorie et que son aspect invasif, invoqué par une minorité de radicaux en mal de reconnaissance, est une contre vérité, en milieux tropical. En effet, les critères de reproduction (température proche de 10°, oxygénation maximale de l’eau, luminosité, granulométrie pour les frayères) ne sont réunis que sur quelques têtes de bassin, et pas chaque année, conséquence de la climatologie spécifique de notre île (crues et cyclones mettant à mal tous ces critères). En conséquence, nous demander de faire cette étude sur l’ensemble des cours d’eau est un non-sens, d’autant plus qu’il n’existe pas d’état initial, la truite ayant été introduite il y a presque cent ans, il sera difficile d’introduire une comparaison significative. Mais nos pseudos écolos de comptoir de bistrot campent sur leur dogme, leur principe, celui de l’exotisme « envahissant ». Ils devraient se regarder dans la glace et se poser la question de savoir qui est le plus exotique des êtres vivants sur cette île !

Je n’irais pas jusqu’à les comparer à d’autres radicaux dont les dérives sectaires et dogmatiques ont cruellement endeuillé notre pays. « Ils » feraient bien mieux de s’attaquer à des problèmes majeurs que sont la gestion de nos embouchures plutôt que de s’en prendre à ceux qui n’ont qu’un seul objectif, défendre nos rivières, les faire connaitre à nos jeunes, les protéger du braconnage et des empoisonnements récurrents, en fait protéger et valoriser un bien essentiel à la vie, l’eau.

A la fédération nous sommes pour l’intelligence, le savoir, le dialogue, la liberté, nous sommes Charlie et nous sommes Paris, parce que nous sommes capables de compromis parce que nous savons écouter. Nous ne sommes et nous ne serons jamais enfermés dans des dogmes stériles et mortifères. Nous sommes pour la vie, tout simplement.

Le Téléthon que nous soutenons peut lui aussi témoigner de notre engagement dans ce qui fait les valeurs de notre République, la Fraternité et l’empathie que nous devons à ceux qui souffrent, l’Egalité, parce que nous sommes les citoyens, quel que soit la couleur de notre peau ou le Dieu pour lequel nous prions, d’une seule et même République. Enfin la Liberté qui est le symbole de notre engagement personnel pour le bien de tous.

Je vous souhaite donc une très bonne fête de la truite, qui je l’espère ne sera pas la dernière. Merci de votre écoute.


Jean Paul MAUGARD.


Message du Président de la FDAAPPMA de La Réunion - Monsieur Jean Paul MAUGARD, à l'attention des participants à la journée récréative du samedi 25 avril 2015 :

J'adresse mes plus sincères félicitations aux élus, administratifs et bénévoles pour la pleine réussite de la journée récréative de pêche de samedi.

Votre dévouement et votre engagement sont des signes positifs pour l'avenir de la Fédération.

Cette journée, dont je soulignerai l'excellente tenue, a été exemplaire et devra être renouvelée !

Une mention toute spéciale pour les équipes qui ont participé au réempoissonnement dont les efforts et la compétence doivent être reconnus.

Avec mes salutations cordiales et halieutiques.

Jean Paul MAUGARD


Mot du Président de la FDAAPPMA - extrait du bulletin PechNature974 n°8 de Septembre 2013 :  

 

Le 3 mai 2012, le Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel (C.S.R.P.N) de La Réunion rendait un vais favorable pour le maintien de la Truite Arc-en-ciel dans les cours d’eau de La Réunion, assorti de conditions, déjà respectées, en grande partie par la Fédération des AAPPMA de La Réunion.

Cette décision avait été prise après avis et conseils de spécialistes, notamment de l’Association Réunionnaise de Développement de l’Aquaculture (A.R.D.A) reconnue sur le plan local, national et international pour la qualité de ses travaux et la compétence de ses ingénieurs, des Services de l’Etat (DEAL) et de l’avis du Conseil Scientifique du Parc National de La Réunion.

Or, dans  sa séance du  21 décembre 2012, le Conseil National de la Protection de la Nature (C.N.P.N) rendait un avis « défavorable » à ce maintien.

Serait-ce que  la qualité de nos chercheurs et scientifiques réunionnais ont une moindre valeur que leurs homologues métropolitains ?

Serait-ce que les spécificités,  bien réelles, de nos départements Ultra-marins sont à ce point ignorées ?

Serions-nous tombés dans une forme  de jacobinisme où la décentralisation fait figure de faire-valoir ?

Pour ma part je ne le pense pas, et les 1400 familles de pêcheurs réunionnais que je représente ne le pensent pas non plus.

Nous pensons plutôt que quelques membres du CNPN se sont laissés abuser par les élucubrations erratiques d’extrémistes environnementaux locaux, lesquels s’appuient volontiers sur des principes, celui de « l’exotisme » plutôt que sur des données objectives.

Mais au-delà de ces troublions en mal de reconnaissance, c’est l’homme réunionnais qui est en cause :

A la Fédération nous sommes convaincus, et nous ne sommes pas les seuls, que l’homme doit être au cœur de tous les débats, de toutes les préoccupations et que nous devons, tous ensemble, trouver le meilleur équilibre qui soit entre l’activité humaine et la protection de notre patrimoine naturel exceptionnel.

Notre île le mérite et l’homme réunionnais qu’il soit pêcheur, chasseur, agriculteur, randonneur et sportif de pleine nature ou touriste, n’est pas un pestiféré comme pourraient le faire croire certains fanatiques environnementalistes.

Cet extrémisme environnemental est aussi pernicieux  que le fanatisme religieux. Il s’insinue   dans tous les domaines, dans toutes les instances, au plus haut niveau, il avance masqué et dénature à son seul profit idéologique les réalités locales et, par là-même, porte atteinte aux équilibres sociaux dont nous avons tant besoin aujourd’hui.

Jean-Paul Maugard.
Président de la Fédération Départementale de pêche
et de protection du milieu aquatique de La Réunion.
 
 

Pétition pour la Truite à La Réunion


 

Mot du Président de la fédération départementale (janvier 2013) :

À l'attention : Mme la Ministre de l'Ecologie, Delphine Batho.


La truite arc-en-ciel en milieu tropical ne peut-être qu’un des atouts originaux et exceptionnels pour asseoir le tourisme vert à la Réunion : une niche qui mérite appui et développement.

Sa gestion, maîtrisée et contrôlée, contrairement à certaines affirmations dénuées de tout fondement scientifique, ne présente aucun impact majeur pour la faune piscicole de notre île. La présence de la truite ne concerne que trois pour cent des cours d’eau de première catégorie.

La caricature de celles et ceux qui la prétendent dangereuse et envahissante relève d’un radicalisme où se retrouvent mépris des autres et obscurantisme.

Le courage de ces gens là ne les étouffe pas! Leur couardise est telle qu’ils empruntent des chemins détournés, en
misouk comme dit créole, et prennent en otage des organismes nationaux voir internationaux, ignorants des spécificités réunionnaises : un travail de sape indigne où l’objectivité environnementale et scientifique ainsi que les réalités sociales et économiques de notre île sont totalement absentes.

Ils préfèrent s’en prendre à une fédération de pêche (la seul dans les DOM) dont les acteurs sont chaque jour sur le terrain pour protéger et valoriser nos cours d’eau, plutôt que de pointer du doigt l’une des causes essentielles de l’appauvrissement piscicole : la gestion de nos embouchures !

La truite « créole » a de beaux jours devant-elle. Elle est une des originalités de notre département. C’est pourquoi je vous invite à la soutenir en signant cette pétition, pétition que vous pourrez également retrouver sur le site
MesOpignons.com.
Nous invitons aussi Mme la Ministre de l'Ecologie, Delphine
Batho, à bien vouloir signer cette pétition.

Merci pour votre soutien.
 

Jean-Paul Maugard.
Président de la Fédération Départementale de pêche
et de protection du milieu aquatique de La Réunion.


 

Mot du Président de l'AAPPMARS :  

Chers amis, pêcheurs et sympathisants

Depuis quelques temps la truite de la Réunion subit des attaques et un dénigrement injustifiés de la part d’Intégristes Environnementaux (au même titre que le Cerf, le Tangue ou encore le Goyavier…) Ces derniers demandent le retrait de la Truite des cours d’eau de la Réunion, en prétextant « le principe de l’exotisme », sans aucune caution scientifique.

Ces personnes remettent en cause le bienfondé de nos missions de développement de la pêche de loisir, les emplois des Réunionnais au sein des Associations Agréées de Pêche et de protection du Milieu Aquatique (AAPPMA) et de la Fédération Départementale… ainsi que la protection des rivières qui nous est confiée par l’Etat.

La Truite « 974 » est un atout incontestable pour la Réunion. Pour la sauver, merci de signer cette pétition.


Mr Pierre André GERARD.
Président de l'AAPPMARS
 

 



 
 
Coordonnées
site national
Président : Jean-Paul MAUGARD
208 Route de la Passerelle
97480 SAINT JOSEPH (Ile La Réunion)

Heures d'ouverture de bureau : 8H00 à 16H00 du lundi au vendredi (jour ouvré)
02.62.91.32.48
02.62 37 20 97

http://www.federationpeche.fr/97
federation.peche.reunion@wanadoo.fr
 
foot